Expérience employé et cognition : une heureuse combinaison

Par Audrey Murray

Alors que plusieurs firmes telles que Deloitte et Morneau Shepell mentionnaient dans leurs plus récents rapports que l’expérience employé est l’une des grandes tendances dans le domaine des ressources humaines, le magazine Forbes affirmait pour sa part qu’il s’agit de l’avenir du travail. Cette pratique en gestion du capital humain, tirant son appellation de l’expérience client (consumer experience), positionne le bien-être des employé.e.s au cœur des facteurs de réussite de l’entreprise. Une notion pourtant centrale à l’expérience employé est encore méconnue du domaine de la gestion : l’application des neurosciences cognitives en milieu de travail. Voici un bref tour d’horizon de l’apport de ce domaine fascinant à cette pratique de gestion innovante.

Travail du savoir

Le cerveau est le principal outil des travailleurs et travailleuses du savoir. Depuis le tournant des années 2000, l’économie du savoir (knowledge economy) devient prépondérante au sein des pays occidentaux, si bien que les employé.e.s du savoir sont dorénavant présents dans la majorité des équipes de travail en entreprise. Les domaines bancaire, financier, de l’ingénierie ou encore de la consultation constituent de bons exemples démontrant l’importance des connaissances dans le travail quotidien des employé.e.s : gestion des relations client, prise de décision, analyse de données, gestion du risque, etc.

Science du cerveau

Les moyens mis à la disposition des entreprises visant à optimiser la productivité, l’acquisition et la rétention des talents au sein de leur organisation ont souvent trait à des facteurs psychologiques et comportementaux. Or, les facteurs cognitifs sont tout aussi essentiels à la création d’une expérience employé optimale puisqu’ils s’attardent plus particulièrement aux mécanismes du cerveau qui sont à la base des comportements, des attitudes et des processus de décision.

Une bonne santé cognitive, au même titre que la santé psychologique et physique, permet d’atteindre un niveau optimal de bien-être et doit faire partie intégrante de l’expérience employé.

Prendre soin du cerveau de vos employé.e.s en leur fournissant un milieu de travail et des outils leur permettant d’atteindre leur plein potentiel crée de la valeur au sein de l’entreprise et procure une bonne santé tant individuelle qu’organisationnelle.

Des moyens concrets comme prévoir l’horaire des réunions à certains moments-clé de la journée où les employé.e.s sont plus enclins aux interactions sociales, adapter convenablement la neuroergonomie des espaces de travail ou encore fournir des occasions de repos cognitifs durant la journée peuvent significativement améliorer l’expérience des employé.e.s tout en augmentant leur productivité au quotidien.

Cette valeur ajoutée que les neurosciences peuvent apporter aux entreprises en améliorant le bien-être et la performance de leur capital humain est malheureusement sous-estimée. C’est pourquoi nev, une firme de consultation en gestion du capital humain fondée par trois doctorantes en neuropsychologie, fut créée.

Notre équipe met à profit son expertise en neurosciences cognitives pour répondre aux besoins de votre organisation. Nous collaborons avec vous pour vous aider à relever les défis humains du 21e siècle à l’aide de prises de décisions basées sur les données.